Autosuffisance alimentaire : les aveux d’impuissance d’Alpha Condé

« En Guinée, nous sommes le château d’eau de l’Afrique occidentale. Nous avons des terrains cultivables, mais comment ça se fait que nous importions encore du riz ? Comment se fait-il que nous soyons la terre principale des cultures d’exportation dans les années 50 et qu’aujourd’hui nous soyons inexistants ? »

Alpha Condé ne devrait vraiment pas poser ces questions, lui a promis l’autosuffisance alimentaire aux Guinéens dès le lendemain de la présidentielle de 2010. C’est donc à lui de donner aux Guinéens qu’il a usés et abusés, les réponses adéquates. Mais déjà, ceux-ci ont trouvé leur réponse dans le choix de la politique agricole qui guide le président guinéen. En effet, tout ce qu’il fait, tout acte qu’il pose est fondé sur l’amateurisme, l’à-peu-près, le clientélisme et sans aucune étude au préalable.

Alpha Condé a le même modus operandi : faire de grosses annonces, sans jamais en tirer le moindre indice qui satisfasse la population. Ce sont les mêmes discours, les mêmes promesses, les mêmes annonces. Une ritournelle en somme qui n’émeut même plus personne.

Actuellement, loin du riz, il mise sur la culture du café, du cajou, etc. avec autant d’annonces que de maladresses. Mais, rapporte Vision Guinée, « Comme nous sommes très en retard, nous allons avoir des semences les plus améliorées, maintenir les jeunes dans les campagnes afin qu’ils n’aient pas l’obligation de venir dans les villes pour devenir des chômeurs ou des bandits. »

Et toc ! Ceux qui y croient peuvent donc se délecter les babines. Sinon, c’est vraiment un aveu d’impuissance qu’exprime le président guinéen. Sans équivoque !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.