Aux Comores, une élection présidentielle sous tension

Suite à une réforme constitutionnelle en 2018, le chef de l’Etat sortant, Azali Assoumani, brigue un nouveau mandat de cinq ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.