Les avocats de l’UFDG ne décollèrent pas contre le ministre de la Justice

Le collectif des avocats de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) a animé une conférence ce jeudi 2 juin à la Maison de la presse, à Coléah.

Dans leurs interventions, les défenseurs du parti de Cellou Dalein Diallo s’en sont pris de nouveau au ministre de la Justice et Garde Sceaux, Me Cheick Sacko, qu’ils accusent de s’immiscer dans les dossiers judiciaires comme l’affaire des dix-huit agents de sécurité détenus suite à l’assassinat du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo, le 5 février dernier.

Selon Me Paul Yomba Kourouma, Cheick Sacko a voulu faire croire à l’opinion publique que tous les militants de l’UFDG emprisonnés étaient remis en liberté “alors que c’est faux”, assure-t-il. Il estime que l’attitude du ministre est “un mensonge d’État qui n’est pas digne d’un ministre de la Justice”.

Le 24 mai, le Tribunal de Conakry II a prononcé un non-lieu en faveur des dix-huit agents de la sécurité de l’UFDG. Mais le parquet a aussitôt interjeté appel. Ainsi, les prévenus restent en prison en attendant une nouvelle décision. Pour les avocats du parti, c’est l’exécutif par la voix de Me Cheick Sacko qui refuse la libération de leurs clients.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.