Baadiko (UFD) prend faits et causes pour Paul Moussa (OGP)

« C’est un règlement de comptes. » Ainsi a réagi le président de l’UFD, allié d’Alpha Condé et ami de longue date. Baadiko Bah prend du coup, faits et causes pour Paul Moussa Diawara alors DG de l’OGP, aujourd’hui face aux juridictions. L’allié d’Alpha Condé étaye sa thèse par le fait que « dans ce pays, il y a aucun contrôle pour freiner la gabegie financière, les détournements des derniers publics, etc. C’est pour vous dire que c’est un système dont le président de la République de Guinée est ce chef du système. »

Cette sortie du leader politique dans une émission radio intervient au moment même où Paul Moussa Diawara faisait des révélations sur sa relation avec Bantama Sow qui était PCA à l’OGP. « Sur l’administration, il (BantamaSow, ndlr) a voulu que je nomme trois personnes pour lui à des postes stratégiques, dont la femme d’un de ses amis… Sur les trois personnes qu’il a recommandées, j’ai accepté de nommer une seule, notamment la dame, aux ressources humaines», rapporte Guinée7.com. Avant d’ajouter que Bantama Sow « avait dit que si je ne me débarrasse pas de mon DAAF, j’aurais des problèmes. Et que je verrais un autre DAAF venu d’ailleurs et qui n’allait pas m’obéir. »

Paul Moussa a également cité des faveurs qui avaient été accordées à Bantama (logement, le prix du carburant et autres) mais des sorties de caisses qui n’ont jamais été prises en compte par le rapport d’audit qui l’assomme aujourd’hui.L’UFD sait donc de quoi elle parle.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.