BAC 2016 : le CPG récompense les cinq meilleurs élèves

Le Conseil des Patriotes Guinéens  (CPG), en collaboration avec la Coalition des femmes leaders de Guinée (Coffel), a récompensé les meilleurs bacheliers guinéens de la session 2016. La remise du «PRIX  DU  BACCALAUREAT  GUINEEN» aux premiers des cinq options du baccalauréat guinéen de l’année scolaire 2015-2016 a eu lieu ce jeudi 22 septembre, à l’occasion d’une cérémonie solennelle organisée à la maison de la presse à Coleah.

Dans son discours Monsieur Abdoul Wahab Barry, le coordinateur du mouvement en Guinée, a indiqué que ce prix «vise à inciter l’élève guinéen au travail et au dépassement de soi pour forger son avenir». Il a saisi l’occasion pour féliciter les heureux bénéficiaires et leurs professeurs qui les ont préparés à cet examen, qui leur ouvre les portes de l’universalité.

Président la cérémonie, Madame Fatou Baldé de la Coffel a rappelé que «la première richesse d’un pays, ce sont ces ressources humaines». Dans son intervention, elle a regretté que le taux de la scolarisation des enfants soit encore très faible, indiquant à titre de comparaison qu’à peine 30% des enfants sont scolarisés en Guinée contre 94% au Cap-Vert. Mme Baldé a invité les uns et les autres à œuvrer pour l’éducation des petits guinéens qui assureront la relève de demain.

Créé le 2 février 2004 à Bruxelles (Belgique), le Conseil des Patriotes Guinéens (CPG) dont la devise est «EDUCATION  –  JUSTICE  –  DEVELOPPEMENT» est un mouvement citoyen qui a pour vocation de «se mettre au service de la nation au-delà toutes les considérations s’écartant de l’intérêt national», a indiqué M. Barry, précisant que  le CPG n’est nullement un parti politique.

Les cinq lauréats du «PRIX  DU  BACCALAUREAT  GUINEEN» de cette année sont : Rizwana Tahir (Sciences expérimentales) de Billy École, Ahmadou Korka Bah (Sciences mathématiques) de la Farandole, Moussa Keïta (Sciences sociales) du Lycée d’Excellence, Sekou Yattara (Sciences expérimentales franco-arabe) du Lycée Fa et Mamadou Baïlo Diallo (Sciences sociales franco-arabe) de Nasroul Islami. Ils ont reçu chacun une enveloppe symbolique de 2 500 000 de francs guinéens et un satisfecit décerné par le conseil. Leurs écoles d’origines n’ont pas été oubliées par le Conseil des Patriotes Guinéens qui leur a également décernées des satisfecits à leurs noms.

Prenant la parole, Mamadou Baïlo Diallo le 1er en Sciences sociales franco-arabe a remercié l’heureux donateur avant de dénoncer «la marginalisation des élèves qui font le franco-arabe» par l’État guinéen. Selon lui, les autorités ignorent complètement cette option. Il a invité les responsables de l’éducation à les traiter au même pied d’égalité que ceux qui ont suivi leur cursus scolaire en français.

Pour rappel, ce mouvement qui n’est membre d’aucune organisation politique est essentiellement composé de jeunes Guinéens — hommes et femmes —  employés,  ouvriers, étudiants, commerçants et  des personnes sans professions, animés de l’idée que la Guinée vaut tous les sacrifices de ses fils. Par le passé, il a intervenu dans les domaines humanitaire, environnemental et sanitaire. Le CPG vient également en aide aux Guinéens en situation irrégulière en Belgique.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.