BAH Oury démissionne de la commission de réflexion sur l’éducation

Récemment désigné comme membre de la commission de réflexion devant faire le diagnostic du système éducatif, BAH Oury a décidé de jeter l’éponge. C’est lui-même qui l’a annoncé ce vendredi 10 juin 2016 sur son compte twiter.  Il explique sa démission par le refus de la prise en compte de ses observations pour le fonctionnement de la structure.

« J’ai salué l’initiative du Président de la République créant la commission de réflexion devant faire le diagnostic du système éducatif de notre pays. J’ai également noté avec un vif intérêt la démarche participative qui a prévalu en rassemblant des personnalités issues des syndicats, de la société civile, des associations des parents d’élèves, des leaders d’opinion, et des cadres techniques des ministères » a écrit l’ancien vice-président de l’ufdg.

Et pour justifier sa décision, BAH Oury donne des explications : « lors de la première rencontre de travail, le Conseiller chargé de l’éducation à la Présidence a proposé une structuration de la commission en s’adjugeant la présidence de la commission et en accordant aux représentants de la société civile et des syndicats les deux vice-présidences. Séance tenante, j’ai indiqué que le cumul par la même personne des fonctions de président de la commission et de conseiller à la Présidence, jette un doute sérieux sur la capacité de la commission à travailler de manière autonome afin de faire un diagnostic sans complaisance et approfondi du système éducatif guinéen comme l’a demandé le Président de la République. Par la suite et par mes soins, ce dernier a été informé de ce fait ».

Néanmoins, BAH Oury ne jette pas de l’anathème sur la commission : « je souhaite pleins succès aux travaux portant sur le diagnostic sur le système éducatif guinéen et remercie le Président Alpha CONDE de m’avoir invité à participer à ce travail essentiel pour engager des réformes dont le pays a besoin dans le secteur de l’éducation nationale » a-t-il indiqué.

A rappeler que la nomination de BAH Oury en tant que membre de la commission de réflexion sur le système éducatif avait été vivement critiquée. Ses détracteurs ont considéré l’acte comme une nouvelle preuve attestant qu’il est de mèche avec le président CONDE.

 Oumar Rafiou DIALLO, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.