Bah Oury imite François Soudan : l’Axe des « Cowboys indiens » !

Bah Oury, l’éternel insatisfait, voulant coûte que coûte atteindre son homme à abattre – Dalein Diallo – pour trainer celui-ci dans la boue et le livrer surtout à la vindicte a poussé cette fois-ci l’outrecuidance jusqu’à qualifier les jeunes de l’Axe de « Cowboys indiens ». Le vice-président exclu de l’UFDG marche ainsi sur les qualificatifs d’un certain François Soudan.

A des exceptions près, Bah Oury ne stigmatise pas une communauté, mais, bien entendu le chef de file de l’opposition, une appellation qu’il a d’ailleurs mise entre griffes, comme dire qu’il ne reconnait vraiment pas ce statut voté pour autant par le Parlement. Il perçoit ces jeunes de l’Axe «La petite délinquance, instrumentalisée et opportuniste qui profite pour détrousser et harceler les passants, caillasser des véhicules et ériger des barrages pour quelques miettes que leur donnent les commanditaires des manifestations. »

Commanditaires des manifs ? Il les indexe et accuse ouvertement Dalein Diallo, jouant le supporteur du « mercenariat de jeteurs de pierres alimentée par des responsables politiques qui, pour obtenir des privilèges usent de cette stratégie pour créer une nuisance afin d’exiger « rançon et impunité». C’est devenu un véritable business pour des intérêts en apparence opposés et qui en réalités s’enrichissent mutuellement. »

De l’avis de Bah Oury, Dalein Diallo « a usé et abusé de cette stratégie pour obtenir du pouvoir exécutif privilèges et impunité au détriment des textes consacrés par les lois de la République. » La section cailloux de l’UFDG s’est invitée dans les diatribes de Bah Oury : « Comment comprendre et expliquer l’absence de réactions des autorités judiciaires et politiques lorsque des « sections cailloux » sont créées et des appels au meurtre sont vociférés dans des assemblées générales d’un parti politique ? »

Il ne donnera pas de réponse, mais dénoncera ce qu’il appelle « Les fossoyeurs de la République » qui, selon lui sont de tous les côtés, par conséquent la société guinéenne doit prendre conscience des risques et des menaces qui s’amoncellent au-dessus de nos têtes. Il oublie que lui-même il constitue une grosse menace pour la paix et la quiétude sociales. Bah Oury est tout simplement un insatisfait aux fortes capacités nuisibles.

A surveiller…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

  1. Diallo mamadou dit

    Bah est un désorienté mental

  2. Imhotep guinéen dit

    celui qui a écrit cet article est un bâtard, un vrai vendu. Un menteur de la dernière classe qui n’a aucune honte à interpréter un bon texte en faveur des couillons mercantilee. Que des imbécillités dans ce site portant le même nom que son imbécile de géniteur. Rien n’est normal dans ce pays sinon des fakenews pareils seraient cadenassés à jamais et le cil de son géniteur coupé.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.