Bah Oury, mal placé pour parler de « cohérence et la constance »

Bah Oury, celui qui a tout tenté pour agenouiller l’UFDG, en complicité avec Alpha Condé se mue en donneur de leçons de «cohérence » et de « constance » des leaders politiques.

Il est vraiment mal placé. Il a fait des pérégrinations parmi les RPGistes, puis, au sein de l’UGDD, afin de se faire une autre formation politique. On ne peut être plus inconstant !

Bah Oury envoie des piques souples à des leaders politiques : «Ceux qui veulent accompagner le pouvoir, libre à eux de le faire, mais en politique, il faut avoir la cohérence et la constance. Il faut respecter les engagements surtout lorsque des hommes et des femmes ont péri. Il y’a des pères et mères de famille qui sont en deuil aujourd’hui parce que leurs enfants ne vivent plus. Donc cette mémoire, il faut la conserver. La politique c’est la conservation de la mémoire, et le devoir de mémoire nous amène et nous demande d’être fidèles à nos engagements. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.