Bah Oury et son mouvement « UFDG renouveau »

Malgré les multiples tentatives de récupération de l’UFDG, vouées à l’échec, Bah Oury ne savoure pas vaincu. Le Vice-président de l’UFDG, qui vient de lancer un mouvement dénommée « UFDG renouveau ». Il envisage un plan B pour dit-il, faire de l’UFDG, la principale formation politique de l’opposition qu’il avait créée, un instrument de la démocratisation et remettre le parti sur les rails. Mais ses moyens étant limités, l’ancien ministre de la Réconciliation nationale, tend la main aux bailleurs des fonds potentiels. Il lance ainsi une campagne de collecte des fonds, un plan B porteur d’espoir pour le Vice-président exclu de l’UFDG, qui ambitionne de présenter des candidats aux élections communales.

« Après le plan A, il faut penser au plan B. C’est pourquoi, après le contentieux judiciaire qui n’a pas connu son épilogue, qui se trouve actuellement à la justice, la création de ce mouvement. De l’autre côté, l’aspect politique nous emmène donc à créer ce mouvement pour préparer les communales», a déclaré l’exclu de l’UFDG dans l’émission les ‘’GG’’ de la radio Espace fm.

Faisant allusion de Cellou Dalein Diallo, Bah Oury estime qu’il faut renouveler la classe politique guinéenne. C’est pourquoi, il s’inscrit dans cette démarche, parce que, estime-t-il, « L’objectif et la vocation du mouvement « UFDG renouveau »  est de faire de l’UFDG un instrument de la démocratisation, remettre l’UFDG sur les rails. C’est pourquoi, les militants qui nous font confiance se concertent pour éviter à la descente aux enfers et prendre la population en otage. Il nous faut une nouvelle classe politique.».

Mais la vrai question est de savoir quelle est la marge de manœuvre de l’ancien Vice-président de l’UFDG, qui malgré la victoire judiciaire annoncée, s’éloigne de plus en plus des militants de l’UFDG. Sa tournée Européenne pour la collecte des fonds portera-t-elle fruit ?

Wait and see (attendons de voir)

Alexis Lama, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.