Bah Oury prend faits et cause pour Embalo

Pendant que des partisans de la junte tirent à boulets rouges sur la sortie d’Umaru Sissoko Embalo, Bah Oury prend faits et cause des sorties de l’homme au parle-cash.

Extrait : « Le président en exercice de la CEDEAO n’a pas dit quelque chose qui va dans un sens contraire aux intérêts de la Guinée. Donc ce qu’il a dit est tout à fait positif et souhaitable pour notre pays dans la phase actuelle. La CEDEAO a indiqué que la durée maximale doit être 24 mois pour la transition, le CNRD et le Président de la transition ont
indiqué qu’ils n’ont pas de fixation sur la durée. Ce qui leur importe c’est le chronogramme et le contenu qu’il faut discuter ou qu’il faut analyser, mesurer et agir par séquence pour avoir une idée sur la durée pour pouvoir réaliser un certain nombre disons d’activités indispensables pour une meilleure transition dans notre pays. »

Pour Bah Oury, il faut trouver la voie médiane et un compromis positif, constructif pour satisfaire à la fois les principes de la CEDEAO et satisfaire également disons les contraintes et les objectifs du CNRD et du gouvernement guinéen. Et ça, ce sont les discussions et les négociations qui nous permettront d’aboutir à un accord. Tout le reste-là, des tiraillements il faut éviter parce que ce n’est pas constructif ça peut être contreproductif pour nos propres intérêts en tant que pays et en tant que nation. »

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.