Bah Oury : la prochaine étape d’une personne aux abois

Pendant qu’il savoure sa victoire suite au verdict lui donnant gagnant dans une bataille judiciaire l’opposant à l’UFDG, de graves révélations sont mises en ligne par un de ses proches, confirmant en partie son implication dans le raid de Kipé visant le domicile d’Alpha Condé. Bah Oury n’a pas encore réagi à ces accusations.

Seulement, des heures plus tôt, il avait identifié la prochaine étape à suivre après sa fameuse victoire judiciaire. « La bataille judicaire suivra son cours comme d’autres batailles judicaires qui vont intervenir dans peu de temps. C’est ce qui est le plus important », lâche-t-il avant de préciser : « Après ce premier dossier civil, il y a un autre criminel qui interviendra dans peu de temps, relatif à la tentative d’assassinat sur ma personne. »

Ce Monsieur aux abois mais qui se soucie de sa réintégration au sein de l’UFDG rappelle qu’il n’a jamais caché ses intentions. Il se dit favorable « pour un parti rénové, rassembleur, un parti d’alternance. » Cette hantise masque mal son obsession maladive à éjecter Dalein Diallo à la tête du parti. Déjà, il parle de « rassemblement et de la fédération de toutes les énergies pour que l’UFDG reprenne une orientation conforme à ses idéaux. Je m’y engage, pour une véritable alternative à la démocratisation de la Guinée. J’appelle tous ceux qui œuvrent dans ce sens à nous donner la main pour bâtir une grande formation politique à même de jouer un rôle important dans les prochaines années. »

Bah Oury souffre de l’excès de confiance qu’il suppose avoir. Il a un problème d’égo au sein de l’UFDG. C’est contestataire devant l’Eternel. Cette caricature est celle de ses proches, des membres de sa famille politique, encore restés loyaux à son endroit. Cette rigidité ne rassemble pas. Elle désintègre plutôt et appelle à la dispersion. Que cela soit dit en passant !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.