Bah Ousmane loue la démocratie d’Alpha Condé

A défaut de se trouver un autre poste ministériel, après avoir été débarqué et réduit au statut de conseiller à la Présidence, Bah Ousmane, président de l’UPR, dépoussière les disques usés pour tenter de rebondir. Pour y arriver, il loue la démocratie d’Alpha Condé. Dans la plus grande démagogie.

Avec Alpha Condé, « On a obtenu beaucoup de choses et je vous donne un exemple, ce que peut-être vous ne savez pas. Aujourd’hui on parle de chef de file de l’opposition, ce n’est pas cette opposition qui a créé ça, mais c’est nous. »

Puis, Bah Ousmane de dégainer dans la presse locale pour atteindre Dalein Diallo sans le nommer : « Nous avons été dans l’opposition, Bah Mamadou, Siradiou Diallo, Jean Marie Doré, le professeur Alpha Condé étaient tous dans l’opposition. Est-ce qu’il y a une opposition plus forte que celle-là ?Chaque fois qu’on avait commencé à manifester ici, on déclarait normalement et on respectait la loi. Mais en dépit du fait qu’on respectait la loi, on nous refusait de manifester. Mais est-ce qu’une seule fois on a forcé ici pour dire que non, puisqu’on ne nous a pas dit allons quand même ? Nous savions à qui on a à faire, c’était un régime militaire c’était des armes. Est-ce qu’il est logique de confronter les armes aux poitrines de nos militants et de nos militantes ? Ce n’est pas logique, il faut plutôt voir comment obtenir le même résultat mais d’une autre manière, le dialogue et la concertation. Et depuis que nous avons fait ça, ce qu’on a obtenu en tant qu’opposition, cette opposition-là n’a rien obtenu comme ça. »

Les opposants et autres alliés de Dalein Diallo n’ont pas encore réagi à cette déclaration du président de l’UPR.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.