Baidy Aribot :’’Nous ne céderons pas devant les velléités de la violation du droit des citoyens’’

Après l’échec de l’amendement électoral lors de la dernière session de l’Assemblée nationale, le climat politique devient de plus en plus tendu entre les acteurs politiques des différents bords.

Malgré l’annonce de la tenue au mois de février prochain, d’une session extraordinaire de l’Assemblée nationale, consacrée à l’examen, l’amendement et l’adoption du code électoral, l’UFR, qui avait rejeté la partie 2 de l’accord du 12 octobre portant sur la désignation des Chefs des quartiers et districts, maintient sa position.

A propos de cette session parlementaire, le député uninominal de Kaloum, Baidy Aribot, est catégorique :

‘’Nous ne resterons imperturbable, nous maintenons notre position  pas et nous userons de tous les moyens légaux, pour empêcher que ces projets de loi qui violent la Constitution, ne soient votés par l’Assemblée nationale. C’est notre combat’’, prévient le Secrétaire exécutif du parti de Sidya Touré.

Revenant sur ses menaces de contre manifestation, au cas où, dit-il, l’opposition républicaine décidait de descendre dans les rues pour exiger le respect de l’accord, le député uninominal de Kaloum estime qu’il s’agira pour sa formation politique : ‘’  de marcher le lendemain pour protéger les lois de la République.’’

‘’ Ils ont manifesté pour défendre leur position, moi aussi je le ferais’’, insiste le député du groupe parlementaire l’Alliance Républicaine.

En attendant, les tractations se poursuivent et la bataille s’annonce serrée, alors qu’un doute plane sur la tenue de ces élections locales au cours de cette année 2017.

Mariam Diallo, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.