Baisse de la TVA : pression de la rue ou volonté politique ?

« Au titre des 6 premiers mois de l’année, l’Etat a accumulé 160 milliards GNF de plus par rapport aux prévisions. Soit 103%. Cela constitue une performance pour les régies. »

Une telle autosatisfaction du gouvernement révolte plus qu’elle n’enthousiasme les Guinéens. Les Guinéens ne mangent pas à leur faim. La misère est palpable dans les ménages. Avec cette cruauté de la vie quotidienne, le gouvernement parle de TVA. Coincé par les opposants républicains, le pouvoir de Conakry a fini par céder. Même si, le ministre  du Budget tente un camouflage.

Pour Lamine Doumbouya la décision du gouvernement de réduire la TVA n’a rien à voir avec la pression de la rue, au contraire, ce fut une réelle volonté du président Alpha Condé qui entend se mettre au service de la population guinéenne. « La TVA sur la farine n’a jamais été appliquée celle sur les huiles n’a été appliquée que sur le cordon douanier », précise-t-il avant d’ajouter dans les colonnes de La Lance: « Avant même la rencontre entre le Chef de l’Etat et le chef de file de l’opposition, il y a eu des états généraux des Impôts à Fria. Si vous regardez le rapport des secrétaires généraux, vous remarquerez que ledit rapport recommande de ramener la TVA à 18%. » On y reviendra

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.