Bakary Fofana : les jours d’après !

Bakary Fofana deviendra un simple commissaire, à l’image des autres. C’est la chute dorée – prévue à la veille de sa vraie fausse passation de services- que voulait SalifouKébé, à son ex patron. On ne sait plus si l’offre est encore valable ou si, comme Loucény Camara, Bakary Fofana va être promu à un poste de ministre (il le fut d’ailleurs sous la junte).

Bakary Fofana quitte les rênes de la CENI. Cet homme par qui beaucoup de malheurs sont arrivés à de nombreuses familles suite à des marches et autres manifs politiques pensent déjà à ses jours d’après. Ayant perdu la bataille judiciaire, Bakary Fofana que certainement l’opposition ne doit pas regretter, déclare avoir pris acte  « de la décision de la Cour constitutionnelle intervenue ce lundi 14 aout, confirmant M. Amadou SalifouKébé comme président de la CENI. » En confirmant aujourd’hui la chute de Bakary Fofana la CC tranche en faveur de la fin de la crise. Et l’organisation des élections reste la priorité de la classe politique.

L’UFDG, elle, à travers Ousmane Gaoual Diallo, soutient : « Nous exigeons la tenue des élections locales avant la fin de cette année. Par la suite, il faudra changer cette CENI. La loi sur la CENI doit être sur la table des députés ; Parce que pour le moment elle n’est autre qu’une institution qui est là pour bouffer l’argent des guinéens. »

Peut-on estimer que c’est désormais que c’est un acquis ? C’est toute la question.

Jeanne Fofana

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.