BANGALY KOUROUMA : une nouvelle pomme de discorde politique ?

 
Lentement mais sûrement, la crispation politique renait en Guinée. Depuis quelques jours, on sait les rapports entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo moins cordiaux qu’ils ne l’ont été les deux derniers mois. Mais on avait du mal à identifier un point de friction précis sinon les doutes qu’Alpha Condé inspire à son opposant au sujet de certains engagements qu’il a pris. Désormais, ce point de friction, il est là et se nomme Bangaly Kourouma. Avec sa sortie d’hier à N’Zérékoré, le directeur général de la police nationale, focalise la colère des adversaires au régime du président Alpha Condé et vient de même prolonger la défiance entre les protagonistes.
Au terme d’une plénière qui les a réunis ce matin au QG de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), les principaux responsables de l’opposition républicaine, sont remontés contre Bangaly Kourouma. Faisant le compte-rendu de la rencontre à la presse, Aboubacar Sylla, le porte-parole, invoquant des « propos séditieux et anticonstitutionnels » a exigé le renvoi du directeur général de la police. De fait, outre son appel en faveur du maintien du président Alpha Condé jusqu’à la mort, Bangaly Kourouma, de par sa présence au siège du RPG-arc-en-ciel de N’Zérékoré, incarne la violation de fait d’une des dispositions de l’accord politique du 12 octobre 2016, à savoir la neutralité politique de l’administration.  
Anna Diakité, www.kababachir.com
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.