Bantama jure de sauver les caisses de l’Etat pour réceptionner Condé

« Je vous rassure que le Premier Ministre Kassory Fofana, son cheval de bataille c’est la lutte contre la corruption. Je vous rassure que personne ne puisera dans les caisses de l’Etat pour une manifestation politique, que ce soit une manifestation du RPG ou autre. La mouvance et le RPG en particulier est constituée de citoyens (…). »

On se demande de qui se moque vraiment Bantama Sow. Dans la tradition de ‘’la grosse mobilisation’’ du RPG, seule politique qui vaille, c’est celle des billets de banque : pour aller applaudir Alpha dans la rue, arborer un T-shirt ou autres, il faut payer rubis sur ongle. Et mieux, il faut débourser de l’argent pour déplacer des bus, des minibus et autres. Mais, Bantama veut faire de la diversion mal habile : «Nous on a commencé à cotiser depuis 1991. C’est vrai le Président Alpha Condé met des moyens mais chaque militant du parti met la main à la poche pour apporter sa contribution en fonction de ses possibilités pour le bon fonctionnement du parti. Je dois rassurer les uns et les autres qu’il y a l’Etat, il y a les caisses de l’Etat, mais il y a les militants et les citoyens qui militent dans les différentes organisations politiques qui mettront les mains dans les poches. »

Que Bantama sache que rien n’est désormais caché. Dans les départements et les régies de l’Etat, on se partage l’argent. C’est le cas du ministère des Mines où des directeurs ont chacun, empoché dix millions au nom de la réception d’Alpha Condé. Les exemples font légion. Bantama le sait plus que quiconque. De toutes les façons, toute l’administration est impliquée soit en louant des bus, soit en donnant le transport aux syndicats soit directement aux travailleurs. Avec ou sans uniformes.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.