Barrage de Kaléta : et si c’était 75 mégawatts au lieu 240 annoncés ?

Une information et pas des moindres dont Kababachir.com en a l’exclusivité. Il s’agit de la réelle capacité du barrage de Kaleta. Selon des sources bien informées, les 240 mégawatts annoncés par Alpha Condé, pourraient être bien en deçà. On parle tenez-vous bien, de 75 mégawatts.

On se rappelle que le lundi 28 septembre 2015, le président de la République, Alpha Condé a inauguré le barrage hydroélectrique de Kaléta, en présence Sassou Guesso, Mahamadou Issoufou, etc. Pour lui, « Cette électricité ne sera pas pour la Guinée seulement. (…)nous allons nous industrialiser et cela va nous permettre de réaliser nos potentialités. » Le coût global du projet est de 446 millions de dollars. Le barrage a été réalisé en trois ans alors que le délai était de 48 mois. « Jamais un barrage n’a été réalisé dans un bref délai », se félicite-t-on.

Le hic, 526 millions USD au lieu des 250 millions USD quand la BAD pilotait le projet. Il a fallu ajouter 80 millions USD pour le transport pour éviter une déperdition de la moitié de l’électricité lors du transport. C’est donc une surfacturation qui ne dit pas son nom. Comme quoi si cette capacité du barrage se révèle fausse, il y a bien de quoi se faire du sang noir.

Surtout qu’on note 750 millions de litres pour le bassin de retenue pour Kaléta et 1 milliard 200 millions de litres d’eau pour Garafiri qui est nominalement plus de 3 fois plus petit. Selon des techniciens, avec 36 mois de travaux au lieu de 50 minimum Kaléta un travail bâclé à des fins électorales et ne peut être viable qu’à condition de faire Souapiti pour un coût de 1 milliard de dollars au bas mot. C’est-à-dire que ce n’est pas demain la veille quand on sait que le « Président-pro faussaire» peine à payer le carburant pour les centrales thermiques et que les ambassades sont sans budget et salaire depuis 10 mois.

Ce n’est pas encore le moment de jeter nos lampes chinoises.

Nous y reviendrons

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.