Barrage de Souapiti : autre fonds de campagne pour autre mandat ?

C’est presque le même mode opératoire qu’il a utilisé à l’approche de la présidentielle dernière : faire de Kaleta un fonds de campagne pour faire un passage en force devant aboutir au fameux coup KO. Cette histoire est bien derrière nous mais Alpha Condé veut rééditer l’acte dans les quatre prochaines années avec cette fois-ci Souapiti, juste pour tenter d’autres suffrages afin de rallonger un autre hypothétique mandat, le 3è.

Souapiti prendra près de cinq ans (58 mois au total, selon les partenaires chinois). Le montant pour la réalisation du projet est évalué à près de 2 milliards USD avec une capacité à quelque 600 MW. La société d’électricité d’Abou Dhabi et la banque mondiale seront probablement les premiers partenaires de la Guinée dans l’exécution de cette infrastructure. Il y a peu trois cadres ont été nommés pour meubler le projet Amara Camara, précédemment directeur général de l’Agence nationale de l’aviation civile, nommé directeur général du projet hydroélectrique de Souapiti; Morlaye Garo Touré, précédemment coordinateur général de Electricité de Guinée (EDG), nommé directeur général adjoint chargé de la gestion technique; Foromo Denis Sagno, précédemment directeur administratif et financier du projet d’aménagement de Kaleta, nommé directeur général adjoint chargé de l’administration et des finances.

Dans les prochaines semaines, Alpha Condé sera annoncé en Chine pour rencontrer les autorités chinoises et échanger sur le projet Souapiti et son évolution. La fin des travaux coïncideront avec la fin du mandat constitutionnel d’Alpha Condé. C’est ce qui fait dire à certains que cette œuvre, si elle évolue comme il le souhaite, pourrait bien être un fonds de campagne pour un autre mandat. L’argument : « Donner au Chef de l’Etat, la chance parachever l’œuvre entamée ».

Un leurre qui est déjà en étude…

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.