Biométrie des plaques d’immatriculation : Oyé, où en est-on ?

C’est l’un des ministres d’Alpha Condé qui a le mieux appris de son mentor comment faire rêver les Guinéens à travers des annonces à faire dormir débout. OyéGuilavogui – encore lui- a fait d’autres annonces il y a trois mois, sur les ondes de la radio nationale.

Cette fois-ci ce n’était pas lié à la relance de la Sotelgui, encore moins de la compagnie Air Guinée mais, tenez-vous bien des plaques d’immatriculation des véhicules. Selon le ministre des Transport, dans les semaines à venir la Guinée va vivre comme les autres pays de la Sous-région. Il s’agit notamment de la biométrie des plaques d’immatriculation, des permis de conduire (pour pouvoir conduire ailleurs sous d’autres cieux) et des cartes grises. Tout un lot de documents une fois obtenus selon OyéGuilavogui, seront moins chers que les documents actuels. Cette démarche d’Oyé vise à mieux sécuriser les voitures et les documents y afférents.

C’est une société allemande qui sera chargée de l’exécution de cette biométrie de plaques et de documents. Quitte à savoir si ce marché est bien passé par le chemin normal de passation des marchés publics. Bien des départements ministériels pêchent aussi à ce niveau car, c’est sont les deals occultes du ministre, du contrôleur financier et du DAF. L’autre volet, c’est de savoir jusqu’où la Police routière sera impliquée dans la biométrie hypothétique d’Oyé.Ce ministre est un menteur, un vendeur d’illusions.

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.