Boké : 15 jeunes déférés à la Prison Civile

Il y a 72 heures, 15 jeunes en colère et réclamant l’emploi, avaient barricadé les toutes issues au niveau des localités notamment, Bolonthio et Dabiss, préfecture de Boké pour se faire entendre, ceci, sans consulter la Commission de réflexion et de suivi instituée au lendemain des récents remous sociaux.

Ces jeunes dont l’acte est qualifié d’illégal par bon nombre d’analystes, ont été interpellés le mardi c’est-à-dire le lendemain de la manifestation, par les autorités administratives.

A la Sûreté, les manifestants ont manqué d’arguments solides pour défendre leur position.

De l’avis de certains observateurs, «Ces jeunes ont trahi la jeunesse de Boké et la Commission de suivi, leur porte-parole directe devant les autorités administratives et promoteurs miniers…»

Pour d’autres, «ces jeunes doivent servir d’exemples pour d’autres jeunes ‘’traitres’’.»

Bref, les 15 jeunes arrêtés, auditionnés ont été tous été déférés le mardi, 25 du mois-ci au célèbre ‘’Pont de Fer’’ ou Prison Civile de Boké.

Mamadouba Camara, correspondant régional Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.