Boké: des chiens errants, un danger pour la population de la préfecture

La commune urbaine de la préfecture de Boké, est devenue ces derniers temps, le rendez-vous des chiens errants dont la présence constitue un danger réel pour les habitants de la ville, détenteurs de petits ruminants et d’autres animaux domestiques qui, souvent, sont victimes d’attaques nocturnes de la part de ces chiens ambulants.

Une situation qui inquiète autorités locales et population de la préfecture de Boké, destination des personnes de divers horizons.

«Il y a très longtemps, le ministère de l’Elevage n’a pas pensé à débarrasser nos villes des chiens errants. Donc, il nous est très difficile d’expliquer la cohabitation avec ces chiens dont la morsure peut être fatale pour toute victime. Mais comme nous n’avons pas les moyens, on se confie à Dieu…», s’est exprimée une vendeuse de condiments rencontrée à la rentrée du marché central de Boké.

A Boké, il est aisé de croiser, à travers la CU, de nombreux enfants livrés à la vente régulière d’eau glacée, d’arachide, de maïs, de galettes, j’en passe…

Au micro de notre reporter, une parente d’élève croisée aux alentours de l’Ecole du Centre, s’est détendue : «On est inquiet, surtout, pour nos petits enfants qui fréquentent l’école. Nous sommes au marché hein ! Mais toutes nos pensées sont tournées vers nos enfants dans les écoles primaires. Si l’Etat ne nous vient pas en aide, nous ne savons quoi faire pour se débarrasser des chiens abandonnés. Et nous ne pouvons, en aucun cas, compter sur ni sur le Gouvernorat, ni sur la préfecture et ni sur une équipe de transition (Délégation Spéciale» pour résoudre nos problèmes…»

De sources officielles, le Ministère de l’Elevage et des productions animales est en train de prendre des dispositions urgentes pour dit-on, faire face à la problématique de l’heure.

A quand donc, l’organisation d’une campagne d’abattage des chiens errants dans la préfecture de Boké en particulier et, celles des autres villes du pays en général ?

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.