Boké-Covid-19: La Région compte 146 cas confirmés, 1.572 contacts et 23 hospitalisés (DRS)

Pendant que le Gouvernement guinéen et ses partenaires déploient de gros moyens pour lutter contre la flambée de la pandémie de covid-19, la Région administrative (RA) de Boké compte à jour, 146 cas confirmés, 1.572 contacts et 23 hospitalisés selon le directeur régional de la Santé (DRS), Dr Mamadou Djouhé Barry.

Il l’a fait savoir lors d’une réunion d’urgence convoquée dans la matinée du mercredi, 1er juillet 2020 par le gouverneur de Région, général de Brigade, Siba Sévérin Loholamou.

Les responsables des structures régionales de riposte, les délégués de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ceux de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM) ainsi que des cadres  régionaux, préfectoraux et communaux ont pris part à la rencontre.

Selon le DRS, «La préfecture de Boké a enregistré depuis le début de la pandémie, 85 cas répartis entre la Commune urbaine (CU) et les communes rurales (CR) de Kamsar, Kolaboui et Sangarédi, la préfecture de Boffa deux (02) cas, 56 cas à Fria, Un cas (01) cas à Gaoual et zéro (00) cas à Koundara dans la Région administrative (RA) de Boké.

 A date, précise Dr Djouhé, «Il y a 23 personnes hospitalisées au  Centre de Traitement des épidémies (CTEPI) de Boké, sept (07) guéries, trois (03) décès  et une (01) évadée.»

D’après le DRS, «L’UNICEF a doté les 42 centres de santé de 31.500 bavettes soit 750 par centre de santé.»

Dans le cadre de lutte contre la Covid-19, la DRS grâce à l’appui de l’UNICEF, dispose 504 mobilisateurs sociaux formés et déployés sur le terrain.

De son côté, le préfet Hassan Sanoussy Camara a insisté sur le respect rigoureux des mesures barrières à savoir, le port obligatoire des bavettes, le lavage des mains, la distanciation sociale et l’installation des postes (barrages) de contrôle à la rentrée de toutes les collectivités locales de Boké.

Des barrages tenus par des Comités de veille qui dit-on, manquent de ressources pour mener à bien leur mission, celle de contrôler les rentrées et sorties des citoyens.

Dans sa communication, le gouverneur de Région, général de Brigade, Siba Sévérin Loholamou a déclaré : «La lutte contre une pandémie doit être globale. C’est pourquoi, j’invite les médias à ne véhiculer que de bonnes informations pour éveiller les consciences, rumeurs et les catastrophes.»

Plus loin, le gouverneur a estimé qu’il faille complètement renouer avec les gestes barrières, prioriser surtout, la sensibilisation et la mobilisation sociale dans les cinq (05) préfectures de la Région de Boké qui compte 1.572 contacts identifiés.

Mamadouba Camara, Kababachir.com à Boké

.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.