Boké: Dégradation des voiries urbaines, source de crevaisons et dépenses inutiles

Depuis le début de la saison hivernale, les voiries urbaines de la Cité minière de Boké, zone économique spéciale du pays, connaissent une dégradation provoquée par les eaux de ruissellement et pluies diluviennes qui s’abattent sur la ville et ses environnants.

«Crevaisons ou explosions des pneus, décadence à répétition, changement de pneus, embouteillages éphémères, déviations forcées, violation flagrante des règles de conduite» sont entre autres difficultés auxquelles sont confrontés les usagers des voiries urbaines dans la préfecture de Boké.

Des groupes de jeunes ayant bravé la pluie, le soleil accablent à la recherche permanente du quotidien, ont plusieurs tenté de soigner l’image de Boké en procédant au remplissage des creux le long des différentes artères. Hélas !

A Boké, les propriétaires d’engins roulants (autos-motos) font face à de multiples dépenses liées à l’état actuel de la voirie qui, d’ailleurs, laisse à désirer.

Ils sont nombreux les citoyens à s’interroger sur la nature des prérogatives et compétences du Conseil Communal qui est resté longtemps silencieux face à cette situation qui s’enlise.

Où sont donc, passées les promesses électorales de l’actuelle équipe communale ? s’interrogent des citoyens qui fondent peu d’espoir sur le conseil communal de Boké.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.