Boké-Education: Une mission mixte MFPREMA-SLEGC2 pour superviser la paie des primes d’incitation enseignant

Dans le cadre du payement des primes d’incitation aux enseignants en situation de classe, une mission mixte Ministère de la Fonction Publique, de la Réforme de l’Etat et de la Modernisation de l’Administration (MFPREMA)-Syndicat Libre des Enseignants et Chercheurs de Guinée (SLEGC2), séjourne depuis lundi, 17 février 2020, dans la Région administrative de Boké.

Cette mission, a-t-on appris sur place, «s’inscrit dans le cadre de l’exécution du protocole d’accord du 10 janvier 2019 du traitement du Mémorandum de l’Intersyndicale de l’Education en date du 29 janvier 2019 pour améliorer les conditions de vie et de travail des enseignants en situation de classe.»

 Les travaux sont conjointement supervisés par directeur des ressources humaines (DRH) du Ministère de l’Enseignement Technique, de l’Emploi et du Travail (METFPET), Mamadi Fatoumata Cissé, le représentant du SLECG2, Camarade Fodé Abass ainsi que des délégués du Gouvernorat, de la préfecture et de la Mairie.

Dès leur arrivée, les missionnaires ont échangé avec les autorités régionale, préfectorale et communale, les directeurs préfectoraux de l’Education (DPE),  Maires des communes urbaines, rurales et Chefs des districts, Chefs des Divisions des Ressources Humaines (Gouvernorat/préfecture), les SAF, assistants gestionnaires des Ressources Humaines (AGRH) de la Région administrative de Boké.

De l’avis du SLEGC, «C’est une satisfaction pour l’ensemble des signataires du protocole d’accord du 10 janvier 2019 à savoir, les parties gouvernementale, syndicale et Médiation qui ont cru au président de la République qui a promis, réalisé et le Gouvernement s’est mis à l’œuvre de la théorie à la pratique.»

Par ailleurs, Camarade Fodé Abass a remercié les enseignants concernés qui, selon lui, «affichent leur volonté de sauver l’avenir de des enfants, futurs cadres de la Guinée.»

Visiblement comblée de joie, Madame Fatou Diaw, l’une des bénéficiaires s’est réjouie de cette prime : «Nous sommes très contentes de percevoir dont on a tant parlée. Nous nous engageons à poursuivre l’enseignement des cours pédagogiques destinés à améliorer les capacités intellectuelles de nos enfants et honorer le système éducatif guinéen.»

Bref, la mission dit-on, «est chargée de la Collecte et de la centralisation des informations sur la présence des enseignants en situation de classe, de l’élaboration des états de paiement des primes, de la planification de l’envoi des fonds et de la supervision de la paie, de réunir les pièces justificatives et d’élaborer les rapports trimestriels de l’exécution de la paie, de recevoir et d’examiner les réclamations liées à la paie des primes.»

Un processus que comptent accompagner les autorités locales de Boké dans un climat apaisé.

Mamadouba Camara , Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.