Boké: La fête du 02 octobre célébrée sous le signe de la préservation de la quiétude sociale en Guinée

La population de la préfecture de Boké, à l’instar des autres villes du pays, a commémoré dimanche, 02 octobre 2016, les festivités marquant le 58ème anniversaire de l’accession de la République de Guinée à sa souveraineté nationale.

Ainsi, la cérémonie a commencé par le traditionnel dépôt de la gerbe de fleur à la place des martyrs, par le préfet et le Gouverneur de la Région Administrative de Boké, en présence des représentants des forces de défense et de sécurité, des cadres de l’Administration publique, de la Société Minière de Boké (SMB) ainsi que des services sociaux professionnels basés dans la localité.

Comme à l’accoutumée, les travailleurs des services administratifs, des agents des forces de défense et de sécurité, des groupements et associations de femmes ont effectué, dans la ferveur, un défilé civilisé en hommage aux pionniers de l’indépendance guinéenne.

Dans leurs discours respectifs, les autorités politiques et administratives, ont tour à tour salué l’engagement, le dynamisme et la bravoure des valeureux leaders qui, au prix de leur vie, ont œuvré pour la libération du peuple de Guinée, porte flambeau de la libération du continent africain.

« L’ethnocentrisme, la haine, la pauvreté, l’égoïsme et l’insécurité » sont entre autres fléaux que veulent combattre les autorités locales de Boké, en vue de participer, de manière efficace, à la consolidation de la paix et de la quiétude sociales en Guinée.

En ses termes, le Gouverneur de Région, Siba Sévérin Lohalamou, a magnifié l’esprit patriotique du Chef de l’Etat, Pr Alpha Condé dont la main tendue à ses frères de l’opposition, facilitera la poursuite du dialogue inter guinéen.

A noter qu’à Boké, les festivités du 02 octobre ont été marquées par des rencontres footballistiques entre les Dames de la Direction régionale de la Santé  et celles de l’Education.  Score final : 1 but en faveur de l’hôpital régional de la santé. Quant à la seconde rencontre, les forces de défense et sécurité menaient les syndicats des transporteurs et la mécanique générale 3 buts à zéro.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.