Boké: Ces jeunes, fauteurs des barricades à Bolonthio et à Dabiss seront tous déférés à la prison civile (Colonel de la Sûreté)

 Dans la nuit du dimanche, 23 à lundi, 24 juillet 2017, quinze (15) jeunes mécontents, avaient érigé des barricades au niveau de Bolonthio et Dabiss, sous-préfecture de même nom, préfecture de Boké, perturbant la quiétude dans les localités cités plus haut, empêchant la circulation routière, les mouvements des personnes ainsi que les activités des minières comme la (SMB).

Ainsi, dans la journée du lundi, 24 du mois courant, ils ont été tous interpellés par la Commission de réflexion et de suivi de la plateforme revendicative des manifestations du mois d’avril dernier, selon le directeur de la Sûreté de Boké, Colonel Kandia Mara.

Cet après-midi du mardi, 25 juillet, les auteurs des barricades ont été de nouveau, conviés à une réunion de clarification de la situation.

Quelques minutes après la réunion, notre reporter a entretenu le directeur de la Sûreté qui a souligné:

«Ces jeunes, fauteurs des barricades, des troubles à l’ordre public, seront tous déférés à la Prison Civile où ils vont écoper leurs sorts. Parce qu’au terme des remous sociaux à Boké, une commission de réflexion et de suivi a été instituée. Ils devraient se référer à la Commission ou à la Commune pour se faire entendre légalement. A mon avis, la Commission de suivi sert de trait d’union entre les jeunes, les communautés et les sociétés minières évoluant dans la localité. Il ne s’agit pas de perturber ou violenter les populations dans leurs activités quotidiennes. Nul  ne doit enfreindre à la loi.»

Estimant que la tolérance est le caractère de faiblesse, Colonel Kandia Mara a conclu: «Ce sont des jeunes qui ont été postulés trois (03) fois au concours de recrutement, ils ont échoué. C’est pourquoi, ils veulent perturber le climat de paix.Si les 1ères manifestations sont restées impunies, cette fois, il n’y a pas d’excuse. Ils ont enfreint à la loi et à l’intérêt public. C’est un défi contre l’Etat, la population, les partenaires au développement…»

Présent à la réunion, le Gouverneur de la Région Administrative de Boké, général de Brigade, Siba Sévérin Loholamou a poséaux manifestants,un certain de questions en vain.

Mamadouba Camara, correspondant régional Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.