Boké : lancement du projet Filets sociaux productifs dans la préfecture, 750 emplois temporaires attendus

 Dans le cadre de la stratégie de réduction de la pauvreté et du développement du capital humain, les travaux du projet filets sociaux productifs (PFSP) visant à créer 750 emplois temporaires pour 30 jours, ont été officiellement lancés samedi, 19 novembre 2016, dans la préfecture de Boké.

La cérémonie s’est déroulée au siège de la Mairie, en présence des autorités locales, la coordination générale du projet et les bénéficiaires.

Entièrement financé par la Banque Mondiale (BM), le projet dont le coût global est estimé à 43 millions 500 mille francs guinéens, concerne les quartiers Baralandé, Correrah, Dioumaya, Kadiguira et Yomboya, commune urbaine, préfecture de Boké.

Les bénéficiaires de ce projet à haute intensité de main d’œuvre (HIMO), 2ème du genre, ont été ciblés grâce à la facilitation d’un comité de ciblage composé d’un Chef de quartier, de deux  représentants des femmes et jeunes, a-t-on fait savoir.

Dans sa communication, le président de la Délégation Spéciale de Boké, Modibo Fofana, a invité les bénéficiaires du projet à l’utilisation des fonds issus des filets sociaux productifs. Ce, ajoute-t-il, pour réduire le fardeau des mères des vulnérables familles.

De son côté, le coordonnateur national du projet, Abdoulaye Wansan Bah, a précisé que « Nous devons impliquer les autorités locales, mettre en place un système de ciblage, dérouler un dispositif d’accompagnement en faveur des personnes ayant beaucoup d’enfants, il ne sert à rien de transférer des ressources si les conditions ne sont pas réunies. Promouvoir la rupture de la chaîne de pauvreté en créant un trait d’union entre les bénéficiaires et les groupements de femmes qui doivent s’intéresser aux microprojets.

Mme Kourouma, Emily Bernadette Léno a déclaré que le projet filets sociaux productifs en faveur des couches vulnérables notamment, les femmes et jeunes, fait parie de nombreuses initiatives du gouvernement guinéen pour  la lutte contre la pauvreté et améliorer les conditions de vie des populations guinéennes.

Pour sa part, le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées de Boké, Jean Béavogui a rassuré l’implication effective des autorités locales pour mériter la confiance des partenaires au développement.

Le projet filets sociaux, a noté M. Béavogui, est activité pilote qui vient lutter contre la pauvreté en milieu rural. Par ailleurs, le général des collectivités a invité les travailleurs à épouser le sérieux, l’endurance et la sincérité pour relever le défi.

A noter que, le nettoyage des places publiques, l’aménagement des têtes de sources, l’entretien des voies d’accès et le curage des caniveaux son entre autres activités prévues par le projet.Une manière d’accroître le revenu des ménages et de rendre agréable la physionomie de la préfecture de Boké.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.