Boké: Le nouveau responsable régional de l’ONAP en Basse Guinée a pris fonction

Le tout nouveau responsable des Agences régionales de l’Office National des Pétroles (ONAP) au niveau de la Basse Guinée (BG),
Ousmane Kaba, a été intronisé vendredi, 06 décembre 2019 dans la région administrative de Boké. L’événement a mobilisé les autorités locales, les  responsables des Services de Défense et de Sécurité, gérants des Stations-Services de Boké, des Organisations de la Société Civile, de la Société de surveillance des stations d’essence, bref, tous les acteurs intervenants dans la chaine de distribution des hydrocarbures.Confiant le nouveau promu à ses collaborateurs, le Conseiller politique du Gouverneur, El Hadj Ousmane Diallo a déclaré : «L’ONAP est un secteur important dans la vie de la Nation Guinéenne. Ceci dit, le nouveau responsable régional au niveau de la BG, vous aurez à gérer les situations liées à la baisse et à la hausse du prix du carburant qui, souvent, affecte le panier de la ménagère.»Réaffirmant la volonté de l’autorité régionale dans l’accompagnement de l’ONAP dans sa noble mission, M. Diallo a invité le responsable de la BG à faire la politique du Gouvernement pour la paix, la stabilité, la concorde et l’unité nationale si chères au président de la République, Pr Alpha Condé.Prenant la parole à son tour, le Directeur du Secteur Aval au niveau de l’ONAP, Mohamed Sanoussy Kaba a précisé :Créé en Août 2015 par Décret D/2015/165/PRG/SGG de Monsieur le président de la République, l’ONAP, placé sous tutelle du Ministère des Hydrocarbures, est une société anonyme dont l’Etat est le seul actionnaire. Notre mission est de fournir des statistiques de la quantité du carburant consommé en Guinée pour garantir et consolider les investissements, accroître les capacités de stockages des hydrocarbures. Nous faisons la promotion des compétences.»A peine installé dans ses nouvelles fonctions, le nouveau responsable régional de la BG, Ousmane Kaba promet de lutter contre les crises  d’essence en fin d’année et la rupture pour dit-il, la stabilité dans sa zone.Il a, par ailleurs, invité ses collaborateurs à la synergie d’action, l’acceptation et l’harmonie pour une meilleure gestion du potentiel pétrolier en Basse Guinée.

Mamadouba Camara, corespondant Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.