Boké : la MUFFA toujours au point mort dans la préfecture

 Après l’échec des microcrédits octroyés aux groupements de femmes et jeunes de Guinée, le président de la République, Pr Alpha Condé, a pris l’initiative de créer dans les préfectures de la Guinée, la Mutuelle Financière des Femmes Africaines (MUFFA), soutenue en Guinée, par le groupe Afriland First Bank.

La création de la Mutuelle financière des femmes africaines (MUFFA) en Guinée par le Chef de l’Etat visait pourtant, à donner toute l’autonomisation aux femmes guinéennes afin que celles-ci, soient suffisamment armées pour lutter, de manière durable, contre la pauvreté au galop dans les zones rurales de la Guinée.

Hélas! Celle  de la préfecture de Boké, est toujours au point mort pour manque de ressources financières. Or, au-delà de la création de la Muffa, le Pr Alpha Condé ambitionnait la création et le développement des projets présentés par les mutualistes du pays.

D’après nos sources, «La vie de la Muffa de Boké résumait seulement en sa présidente, Mariam Manet, décédée il y a trois (3) semaines. Donc, on ne dit pas que la MUFFA ne va plus fonctionner ici, mais, ça sera très difficile avec les autres femmes qui devraient assurer la relève…»

Interrogé sur la question, le préfet, Mohamed Lamine Doumbouya a martelé : «  Qu’on soit quand même clair. Je le regrette vraiment. Mais  le préfet n’a rien à avoir dans l’affaire de la MUFFA. Ce que je pouvais, c’était de trouver un local pour les femmes. Cela est fait. Que la MUFFA marche ou pas, ce n’est pas l’affaire du préfet. D’ailleurs, la présidente même est décédée, il n’y a pas longtemps. Donc, aller demander aux femmes qui disent qu’elles n’ont les moyens…»

Nous y reviendrons…

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.