Boké: ouverture d’une session de formation des acteurs locaux en maîtrise d’ouvrage des collectivités locales dans la Région

Les acteurs locaux de la Région Administrative (RA) de Boké participent du jeudi, 26 à lundi, 30 octobre 2017, à une session de formation en maîtrise d’ouvrage des collectivités locales initiée par le Ministère de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation (MATD), à travers son centre national de formation et de perfectionnement des cadres et élus, en partenariat avec le Projet d’Appui aux collectivités villageoises (PACV) dans sa troisième phase.

La rencontre a mobilisé outre, les secrétaires généraux chargés des collectivités décentralisées, les directeurs des micros réalisations (DMR), les chargés de l’organisation des collectivités (COC), les Chefs Sections des impôts des préfectures de Boké, Boffa, Fria, Gaoual et Koundara.

Dans son discours introductif, le Chef de département informatique, communication et documentation au MATD, Mamady Camara a rassuré que ces formateurs serviront de relai pour le contrôle, le suivi et la mise en œuvre des chantiers de développement des collectivités locales sur l’ensemble du territoire national.

De son côté, le responsable des opérations au PACV, Augustin Sakouvogui a invité les participants au nombre de 60, à approfondir les discussions centrées sur les approches de démultiplications des enseignements tirés de la rencontre de Boké.

Pour le directeur de Cabinet du Gouvernorat de Boké, El Hadj Baba Dramé la maîtrise des modules enseignés est une nécessité pour les acteurs de préserver les acquis et relever les défis de développement  auxquels sont confrontées les collectivités décentralisées du pays.

A travers le PACV, El Hadj Dramé a félicité et remercié les partenaires au développement pour leur appui constant dans l’accompagnement du processus de décentralisation en Guinée.

Dans son exposé liminaire, le formateur, Aboubacar Bah a fait savoir que le contrôle des travaux est ‘opération qui consiste à rassurer au maîtrise d’ouvrage que le projet est réalisé conformément au plan et spécifications techniques du marché.

Le contrôle des travaux étant incontournable, a insisté le facilitateur, «doit porter sur la qualité, la quantité, le déroulement des travaux car, un ouvrage à réaliser, mérite un suivi.»

Pour atteindre ces objectifs, dira l’orateur,  »le contrôle doit œuvrer dans un esprit de coopération avec l’entreprise.

Il a fait un bref rappel sur les pièces constitutives et terminologies utilisées dans les marchés notamment, l’avis d’appel d’offre, le règlement de l’appel d’offre et ses annexes, le cahier des clauses contractuelles générales ou clauses administratives générales, le cahier de clauses contractuelles particulières, le cahier des prescriptions techniques, synonymes de la Bible et du Coran du  soumissionnaire, le cadre du bordereau des prix et du détail estimatif, les plans des ouvrages. »

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.