Boké : Regain des tensions après la mort d’un jeune manifestant

Après un calme précaire, la tension était vive ce matin dans la Commune urbaine de Boké. Ce regain de tensions intervient après la mort d’un jeune tué par balle au quartier Koulifanya, par les agents de sécurité, rapporte un confrère présent sur lieux.

Le corps de Yaya Diassy, la victime a été ramené à Boké ville pour être remis à ses parents, précise notre source.

Une situation qui irrite de nouveau les populations de cette localité située à 300 km au l’Ouest de Conakry, qui sont de nouveau descendues dans les rue pour barricader la route et brûler de pneus. Les activités sont de nouveau perturbées dans la Commune urbaine de Boké, où les forces de sécurité qui ont été renforcées par un important dispositif de sécurité venu de Conakry, empêchent toute activité au marché central de Boké.

Aux dernières nouvelles, les agents de sécurité poursuivent les exactions contre les populations, alors que les jeunes manifestants ne désarment pas. Ils se sont de nouveau descendus dans la rue pour exiger un certain  nombre de revendications, dont retour du courant électrique, 24 h sur 24 et l’emploi des jeunes dans les différentes Sociétés minières évoluant dans la région.

Pour l’instant, les multiples tentatives de médiation sont vouées à l’échec et la crise se poursuit dans le Kakandé.

Mariam Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.