Boké: Relance de la formation continue des enseignants du tiers faible en performances du cycle élémentaire

La Direction préfectorale de l’Education (DPE) de Boké, a procédé samedi, 11 août 2018 à la Relance de la formation continue des enseignants du tiers faible en performances du cycle élémentaire session 2018.

C’est une initiative du Ministère de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation (MEN-A), grâce à l’appui financier du Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF).

La cérémonie a été présidée par l’Inspecteur régional de l’Education de Boké, Moriba Sidibé, en présence des délégués Scolaires de l’Enseignement Elémentaire (DSEE) ainsi que des membres de la Coordination de l’Association des parents et Amis de l’Ecole (APAE).

Le projet est entièrement financé par le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance (UNICEF), selon le directeur préfectoral de l’Education (DPE) de Boké, Ahmad Soumah, «Est d’améliorer les habiletés intégrées des enseignants du cycle élémentaire en Français, Mathématiques et pratiques professionnelles. Une manière de booster la qualité des pratiques  académiques de classe.»

Cette session de formation qui va durer 12 jours a-t-on indiqué, a mobilisé 146 enseignants dont 72 femmes pour dix (10) formateurs pour la préfecture de Boké.

Donnant le coup d’envoi de l’atelier de formation, l’Inspecteur régional de l’Education de Boké, Moriba Sidibé a déclaré que cette autre session de formation des enseignants catégorisés depuis 2012, permettra d’améliorer les rendements scolaires des enseignants à tous les niveaux.

Selon M. Sidibé, « La mise à niveau des enseignants occupant une place prépondérante dans l’Education des enfants,  est une opportunité à saisir pour corriger les faiblesses du système éducatif guinéen.

En ses termes, l’inspecteur régional de l’Education de Boké a invité les enseignants à la responsabilité afin de se passer des évaluations de complaisance pour que la qualification du système éducatif guinéen soit une réalité.

La rencontre sera sanctionnée par une évaluation du niveau des participants, selon les organisateurs.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.