Boké-Santé: Revue trimestrielle des inteventions de lutte contre le paludisme du 1er Semestre 2020

Les travaux de la Revue trimestrielle des inteventions de lutte contre le paludisme et réunion des Comités RMB (Faire reculer le paludisme), ont été lancés lundi, 05 octobre 2020 dans la Région administrative de Boké.C’est une initiative de la Direction régionale de la santé (DRS) financièrement appuyée par le Programme National de lutte contre le paludisme à travers le Procurement And Supply Management (PSM).La rencontre a regroupé  les cadres des districts sanitaires de la Région de Boké, responsables et représentants des services techniques ainsi que des partenaires à savoir, Stoppalu+ PSM, et  JHPIEGO, ONG Club des Amis du Monde (CAM), partenaire Stoppalu+ dans la Région administrative de Boké.Cette réunion  a pour objectif d’évaluer les activités menées de janvier à juin 2020, d’apprécier les résultats, d’identifier les obstacles et d’élaborer des feuilles de route pour mieux préparer le prochain semestre.Selon le directeur régional de la santé de Boké, Dr Mamadou DIOUHÉ Barry: « Le Comité national de lutte contre le paludisme (PNLCP) joue un rôle prépondérant dans le processus d’éradication du Paludisme en Guinée.Prenant la parole à son tour, le représentant du PNLCP, Mamadou Oury Cissé a souligné:  » Le paludisme, un problème de santé publique, est une lutte multisectorielle. Il constitue la première cause de consultation dans nos structures sanitaires. »Il a insisté sur le renforcement de la coordination des inteventions au niveau communautaire.La gestion des intrant, le volet suivi-évaluation a-t-il fait remarquer sont entre autres  défis à relever en matière de lutte contre le paludisme dans la Région de Boké.En ouvrant la cérémonie, le Conseiller politique du Gouverneur de region, En Hadj Ousmane Gaoual Diallo à indiqué que  la présente revue trimestrielle de haute portée, permettra certes, d’améliorer les plans des inteventions pour en finir définitivement avec le paludisme en Guinée.C’est pourquoi, il a invité les districts sanitaires de la Région de Boké à coordonner leurs efforts pour que les femmes et les enfants ne meurent plus du Paludisme dans la Région de Boké.Pour rappel, le taux de prévalence du Paludisme dans la Région de Boké, est réduit  de 24% en 2012 contre 08% en 2016. 

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.