Boké-Société: conflit autour de la limite du secteur Katimini (Kolaboui)

Le préfet de Boké, Hassan Sanoussy Camara a conféré mercredi, 30 septembre 2020, avec les populations de Kamikolon, Katimini et Tassibon dans la commune rurale de Kolaboui.
Suivez le film de la rencontre:aD’entree, le Maire de la commune rurale de Kolaboui, Ansoumane Zito Coumbassa: « Mésentente ebtre le chef de secteur Katimini relevant du district de Tassibon. C’est El Hadj Karamba, un des conseillers communaux, avait souhaité gérer ce différend à lamiable. Tassibon, un district depuis 2009. »A l’heure dira le sous-prefet, Mamadouba Yakha Camara, « Il n’est pas question de destituer un président de district ou un chef secteur. Nous sommes là pour la manifestation de la vérité. »De l’avis de El Hadj Karamba Guirassy,  » Le vouloir de tout Tassibon c’est de chasser pour commander cette localité. Selon lui, Le chef de secteur incriminé notamment, Bourama, ne fait l’unanimité au sein de la population. Le président de district est dans son plein droit de destituer le chef secteur pour la stabilité et la paix entre Kamikolon et Tassibon. »Dans son témoignage, Diugoudougou, un des fils de la contrée, « Bourama katimini a été élu grâce à l’apport de la jeunesse. Si Bourama doit être changé, nous devons le destituer ensemble. Qund j’ai appris qu’il y a des gens qui veulent débarquer Bourama, j’étais étonné. »Selon lui, « Hadj Karamba Guirassy n’a aucun droit de s’imixer dans l’affaire de Tassibon. El Hadj Karamba n’a qu’à cesser de pagailler à Katimini alors qu’il est du district de Kamikolon. »Prenant la parole à son tour, Bourama a expliqué : « J’ai remarqué que la tenue des réunions secrètes par certains villageois. Ils ont procédé à la délimitation des domaines sans l’avis des autorités que nous sommes. »Le président de district »Le chef de secteur, Bourama, est gravement fautif. Il ne m’a jamais parlé de sa gestion à Katimini. La chefferie c’est escalier par escalier… »Pour d’autres, « La population de Tassibon veut savoir simplement de quel district relèvele secteur de Katimini pour éviter le scandale? »Pour le doyen du village Tassibon, M. TAWEL CAMARA:  » Katimini appatient à qui?Aux Nalous et non à la communauté de Touba a-t-il répondu. Toute ville, tout village a des autochtones. Les seconds propriétaires d’une ville ce sont ses exploitants.Tassibon ne peut jamais appartenir ou relever de Tassibon, jamais. Ce n’est même pas la vérité. Tassibon ne pourra jamais, plus grand jamais relever de Tassibon. Ça ne marchera jamais. Laissons ça.Katimini est sous le commandement du district Kamikolon. Le nouveau découpage? On n’en est pas informé.  Le bon voisinage qui existe entre Tassibon et Katimini demeure. Mais dire que Katimini relève de Tassibon, haaa! Jamais. »En réponse à toutes ces disputes, le prefet de Boké, Hassan Sanoussy Camara a réagi: « Moi, j’ai été nommé avec une lettre de misaion bien déterminée. Affaires concernant les quartiers et districts, attendons après la présidentielle du 18 octobre prochain. L’Etat a dit de surseoir.Je ne veux pas aller au-delà des instructions qui m’ont été données par le président de la République.Il est vrai que nous dans l’indépendance. Mais il y a l’autorité de l’Etat. Je me réfère des papiers de l’autorité centrale notamment, le gouvernement.Vous êtes tous remontés mais attendons les élections. »

Mamadouba Camara, correspondant www.kababachir.com à Boké 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.