Boké-Société: Sabars, danse bizarre et shows de la rue, une autre source de dégradation des voiries

Les organisateurs des shows de la rue, sabares et danse bizarre (Farégnakhi) contribuent eux aussi et de manière abusive, à la dégradation des voiries dans la Commune urbaine de Boké.Pour preuve, il ne se passe jamais un ou deux jours sans qu’on n’assiste le long des artères secondaires, à des cérémonies tels, sabars, shows de la rue, danse bizarre ou Dembadôn.Pour éviter les derangements ou le passage régulier des engins roulants et même  des piétons, les organisateurs de ces évènements procèdent à des barricades de toutes les issues. Un fait très récurrent dans la commune urbaine de Boké au coeur du flux migratoire.Et le lendemain, les pauvres usagers de ces voies retrouveront les mêmes barricades qui, souvent, sont défaites par des gros porteurs ou par des personnes de bonne foi. Toute chose qui ne contribue pas à la solidification du goudron.Une attitude que des analystes qualifient d’incivisme et du manque de patriotisme.Et tout cela se passe au vu et au su des autorités compétentes qui, d’ailleurs opposent un silence notoire à ces actes qui fâchent.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.