Boké-Tabaski: Lutte contre les clivages ethniques et politiques au cœur des invocations

A l’instar de leurs coreligionnaires du pays, les fidèles musulmans de la préfecture de Boké ont commémoré dimanche,  11 août 2019, la fête de l’Aid-El Kébir ou la fête du mouton sous le signe du raffermissement du tissu social et la lutte contre les clivages ethniques et politiques dans la Cité minière de Boké.

Dans sa prêche, l’Imam ratib de la grande Mosquée de Boké, El Hadj Mamadou Djouhé Bah a exhorté les musulmans à la bienfaisance, l’altruisme, l’amour du prochain et de la patrie pour que les guinéens connaissent un développement harmonieux.

Un développement fondé sur la solidarité, l’unité nationale et la quiétude sociale.

Pour le préfet, Aboubacar M’Bopp Camara, «Cette fête montre que nous devons être ensemble pour bâtir une nation digne et forte de valeurs.»

Traduisant les messages du président de la République, Pr Alpha Condé, le préfet a invité ses concitoyens au renforcement de la qualité de leurs rapports, gage certain de la paix, l’unité nationale.

S’exprimant sur la fête, le Maire de la Commune Urbaine de Boké, Mamadouba Tawel Camara a rassuré que l’exécutif communal est déterminé à donner satisfaction à population de Boké attend beaucoup des élus locaux en matière du développement local.

Venu pour la fête, l’ancien ministre de la Communication, Rachid N’Diaye s’est réjoui du climat social qui, selon lui, règne dans la préfecture de Boké.

D’après lui, «C’est un moment de communion, des valeurs fondamentales de la communauté musulmane, de cohésion sociale, d’équilibre sociale et d’unité des guinéens. Ceci, dans la paix, l’unité nationale…»

L’ancien ministre de la Communication a enfin, invité ses compatriotes à promouvoir l’assistance des personnes démunies, se passer des clivages ethniques et politiques pour que chacun puisse trouver sa place dans la société.

Mamadouba Camara, www.kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.