Boké: Tenue d’un atelier préfectoral d’amendement des textes juridiques du CNJG dans la préfecture

Le Ministère de la Jeunesse (MJ), a procédé dimanche, 20 août 2017, au lancement d’un atelier de recueils des propositions et d’amendement des textes juridiques du Conseil national des jeunes de Guinée (CNJG) dans la préfecture de Boké.

Les participants à la rencontre de deux (02) jours, sont venus des communes rurales du Chef-lieu de la préfecture de Boké.

Dans son exposé, le directeur de Cabinet du Ministère de la Jeunesse, Mohamed Touré a rappelé que la mise en place du CNJG est une réponse à la Charte africaine de la jeunesse devant répondre aux attentes du Gouvernement guinéen afin d’accroître la créativité des jeunes d’optimiser leur potentiel action et de participation au développement durable et harmonieux.

Invitant les jeunes à promouvoir la jeunesse, M. Touré a indiqué que cette plateforme laïque, inclusive et apolitique, sert d’intermédiaire entre les membres de l’institution, les pouvoirs publics, les partenaires au développement, les organisations nationale et internationale.

La Jeunesse guinéenne, d’après le directeur de Cabinet du MJ, n’a pas de repère civique.  C’est pourquoi, il a invité les animateurs socioéducatifs à aller vers l’excellence pour lutter contre l’exode rural, l’immigration clandestine.

Le CNJG, selon les organisateurs, a pour mission principale d’offrir aux organisations un creuset d’expression, de consultation, de concertation, d’échanges et de synergie d’actions en vue d’une meilleure participation des jeunes dans le processus de développement au niveau des instances de prise de décisions.

En d’autres termes, le CNJG doit être une force de propositions et d’actions sur toutes les questions intéressant la vie de la nation et contribuer à la promotion, à la mise en œuvre de la politique nationale de la jeunesse et de la Charte africaine de la jeunesse.

Bref, le CNJG s’appuie sur la solidarité, l’équité, la tolérance et la probité morale. C’est dire qu’il doit agir pour une cause commune et en toute transparence et responsabilité.

Mamadouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.