Boké: Vers le recadrage des activités des sociétés minières en faveur des jeunes

Après plusieurs mois de silence, la Coordination de la Commission de réflexion et de suivi des trente-cinq (35) points de revendication formulés au lendemain des remous sociaux survenus au mois d’Avril 2017,  entend relancer ses activités jeudi, 15 février 2018 dans la préfecture de Boké, selon son président, Oumar Djénab Diallo (ODD).

Entretenu ce mardi, 13 février, autour de la situation, le président de la plateforme revendicative explique: « Après plusieurs des mouvements à répétition,  nous avons décidé, en commun accord avec les autorités politiques et administratives (préfet-gouverneur), de relancer nos activités pour booster la politique de l’emploi des jeunes conformément au Contenu Local, la finalisation des travaux de reprofilage d’une mini route de contournement, le démarrage de la réalisation de la grande route de contournement promis par l’Etat et surtout, le recadrage des activités des sociétés minières évoluant dans la préfecture de Boké…»

A en croire à M. Diallo, la Société Minière de Boké (SMB) ambitionne de lancer un projet de recrutement à l’avantage de la jeunesse de Boké.

Se félicitant des acquis de sa structure, Oumar Djénab Diallo  a rappelé : «Durant notre mandat, nous avons réussi à doter l’ensemble des communes rurales (CR) de Boké des points focaux à l’idée de désamorcer les crises. A côté, nous avons contribué à l’amélioration de la qualité de la desserte en eau et en électricité au niveau de la commune urbaine (CU) de Boké, sans oublier la dotation de notre ville des groupes électrogènes…»

A noter que ladite commission qui, dit-on, souffrait d’un blocus, servait d’interface entre les sociétés minières et les populations des zones impactées par l’exploitation minière.

Mamamdouba Camara, correspondant Kababachir.com à Boké

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.