Boutade autour du fameux ‘’J’ai hérité d’un pays et non un Etat’’

« Quelqu’un a dit qu’il a trouvé un pays mais pas un État. Je crois qu’aujourd’hui, il n’y a ni pays, ni État. C’est terrible. Mais je dis bien que la police ne peut pas mener une opération à l’extérieur avec ses armes et ses véhicules sans qu’elle n’ait reçu de l’ordre. Si maintenant, il faut allumer des torches comme Diogène cherchait un homme, pour chercher le commanditaire, cela veut dire que l’État n’est pas l’État. »

Il y a bien des années lorsque l’ancien Premier ministre Doré se moquait d’Alpha Condé, à la faveur d’une descente policière chez Dalein Diallo. Cette sortie sur Guinée news en disait long sur la lassitude du leader de l’UPG. Des années après, c’est le tour de Sékouba Konaté de s’offusquer : « Quand j’entends les gens dire ‘’j’ai trouvé un pays et pas un Etat’’, je voudrais qu’il me donne la définition de l’Etat ou bien d’un pays. » Et d’enseigner : « L’Etat, c’est une continuité. Je me rappelle très bien que quand vous avez interviewé le Premier Ministre Ahmed Tidiane Souaré, c’est des gens qui ont mis des jalons, tout était bien tracé, tout était là. Les gens n’ont fait qu’accomplir maintenant ce que le Général Lansana Conté a fait comme base. Mais comme il n’y a pas d’élections libres, transparentes, c’est pour cela le pays a été bloqué, le FMI, la communauté internationale… L’Etat, c’est une continuité ; lui il est là-bas aujourd’hui, mais en 2020 quand il va quitter, un autre va venir et lui il sera obligé de continuer. »

 

La boutade du fameux ‘’J’ai hérité d’un pays et non un Etat’’ signée d’Alpha Condé alimente donc le débat. Mais frustre davantage. Aujourd’hui beaucoup plus, car, la situation de non-Etat est évidente, dix ans environ.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.