Bras de fer en perspective entre le conseil des avocats et la Cour d’Appel de Conakry


Suite à la prestation de serment de 11 postulants devant la cour d’appel de Conakry, un bras de fer est en perspective entre le conseil des avocats et cette juridiction.

En conférence de presse, ce jeudi pour expliquer les raisons de leur désapprobation à cette démarche, le conseil des avocats menace de boycotter les audiences dans les jours à venir.

Et pour cause, regrette Me Jocamey  Haba «il y a eu 65 admissibles. Parmi ces 65, on a pris 35, tout le problème est allé là. Donc tous ceux qui ont été déclarés admissibles ont attaqué le procès-verbal du jury du concours et d’examen mais également la décision du bâtonnier. On a avait soulevé à l’époque le défaut de qualité des personnes qui se disaient mandataires des autres et la Cour suprême nous avait suivi parce que c’était une évidence. Après, ils ont écarté les autres et c’est seulement 11 qui vont agir directement en saisissant la Cour d’appel et nous avons fait remarquer à la Cour d’appel qu’elle n’a nullement la compétence de modifier le procès-verbal d’un jury de concours » .

Selon Me Haba, « La Cour ne devait pas le faire, parce que la décision qu’elle a rendue, ne devrait pas être le juge de l’exécution et lorsque l’arrêt a été rendu, personne n’a demandé au bâtonnier de faire prêter serment, on n’a pas été consultés comme ça se doit. C’est le parquet général qui a enjoint au bâtonnier en fixant sa propre date, c’est là que le bâtonnier a répondu en leur faisant comprendre qu’on a aucune injonction à recevoir du parquet. Il n’y a aucun combat entre la magistrature et le barreau, ce sont quelques magistrats de la cour d’appel que nous avons cités. »

Il s’agit de premier Président Aliou Dramé, son conseiller Niakporo Camara, sa conseillère Adama Nènè Hawa Diallo et une substitut qui est Nènè Oumou Diallo.

« Ce sont ces personnes qui veulent créer ce problème-là », dénonce-t-il.

En attendant la suite des événements, le barreau guinéen envisage de bouder les audiences dans les jours à venir afin de protester contre cette démarche.

Alfred Bangoura, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.