Bras de fer OGP-Agences de publicité : Un sit-in annoncé pour lundi

Depuis l’annonce d’une augmentation à 100 pour cent des frais de la licence, qui passe désormais de 20 à 40 millions de francs guinéens, rien ne va plus entre l’Office Guinéen de Publicité (OGP), dirigé par Paul Moussa Diawara et les agences de publicité, qui rejettent en bloc cette décision de l’instance régulatrice de la publicité en Guinée.

Après une déclaration de rejet de cette décision, les agences de publicité veulent passer à la vitesse supérieure. N’ayant pas été informées à temps, les agences de publicité comptent accentuer la pression sur l’autorité de régulation de la publicité en Guinée, afin d’obtenir l’annulation de la décision. Parviendront-ils ? Difficile de l’affirmer pour l’instant.

Toutefois, les professionnels de la publicité, qui accusent Paul Moussa Diallo, Directeur Général de l’OGP et Bantama Sow, président du Conseil d’Administration, d’être à l’origine de cette augmentation,  envisagent un sit-in lundi devant les locaux de l’Office Guinéen de Publicité.

Très remontés contre cette décision, ils déplorent également  l’exclusion de leur membre au sein du Conseil d’administration, qui ramène les membres du CA à 10 au lieu de 11, comme prévu dans le décret du Chef de l’Etat, instituant le CA.

Du côté de l’OGP de Paul Moussa Diawara, c’est le silence radio, même si on craint que cette crise, née de l’augmentation des frais de la licence à 100 pour cent, ne devient ingérable au regard de la détermination des professionnels de la publicité de poursuivre leur mouvement de protestation.

Malgré notre insistance, les maintes tentatives de joindre  Paul Moussa Diawara pour avoir sa version des faits, sont restées vaines.

Affaire à suivre…

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.