Budget de la CENI : Bah Oury veut d’abord un audit !

La CENI est-elle une mangeoire où l’opacité est érigée en mode de gouvernance ? Bah Oury le croit dur comme fer. Il s’est en effet insurgé, le jeudi matin, au cours d’une émission radio. Notamment à propos des milliards GNF demandés pour organiser les élections.

Bah Oury trouve cela scandaleux. Il veut d’abord des audits pour avoir un inventaire du matériel électoral existant avant de demander quoi que ce soit. Après tout, « C’est sont des denrées non périssables. » Et d’accuser : La crise à la ceni est liée à des questions d’argent. C’est pourquoi selon lui, le parlement et la Cour des Comptes doivent clarifier la gestion des 200 milliards GNF, avant tous autres compléments qui pourraient intervenir en octobre au compte de la session des lois.

Pour rappel, la chute de Bakary Fofana est liée à son refus de partager, l’accusé qu’il est de gérer de manière opaque la CENI. Bakary tient ses commissaires par l’argent : « comme il leur a donné un peu d’argent, quand ils sont revenus, ils disent bon, nous avons réglé nos problèmes en famille. C’est une déstabilisation (ceni, NDLR) pure et simple pour des raisons pécuniaires. Nous avons plutôt des commissaires préoccupés par le gain», tranchait Salifou Sylla.

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.