Budget du Parlement : l’énigme et le flou total !

C’est un réel flou artistique qui règne au Parlement quant au budget de cette institution. Certains députés comme Kondiano trouvent cela bien normal. D’autres dénoncent une mauvaise foi.

Pendant ce temps, des sous sortent tous les jours. Sans qu’on ne sache ce qu’on en fait. De l’avis d’Aliou Condé de l’UFDG, c’est une incurie. Et d’ajouter : « Si près de 120 milliards GNF sont sortis et nous n’avons jamais vu un appel d’offre dans un journal, il est de notre droit de le savoir ce qui s’est passé avec le budget. C’est une incurie à corriger. » Faux, réplique-t-on de l’autre côté, arguant qu’on ne peut pas contrôler un budget qui est encore exécution. « J’ai vu le règlement intérieur comme vous et je n’ai vu nulle part que le budget de l’Assemblée nationale doit être adopté à huis-clos ou en plénière », soutient le président Kondiano. L’opacité de la gestion des fonds du Parlement concerne tout aussi les salaires, primes et indemnités.

Avec cette cohue, la commission comptabilité et contrôle ne fait rien. « Quand il y a des soupçons de corruption, ni la plénière, ne le bureau ne peuvent sanctionner la questure. C’est la commission contrôle qui dresse un rapport à l’attention du bureau et de la cour des comptes… » Il reste qu’il n y aura pas de suite parce que la sanction ne frappera point le député incriminé, parce jouissant de=’une immunité. Ce parlement-là est tout simplement une foire d’empoigne.

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.