Budget du gouvernement : l’appel du Parlement…

« Nous avons interpellé le gouvernement pour rappeler simplement que la loi organique adoptée en 2012, relative aux lois de finances, accordait un moratoire de cinq ans au gouvernement pour s’adapter et préparer toute la documentation qui est très nombreuse et la déposer désormais aux représentants du peuple pour justifier l’exécution du budget. »

C’est l’appel fait par le président de la Commission Finance du Parlement. Michèle Kamano rappelle par ailleurs que l’application de cette loi organique qui a déjà commencé en ce 2017 connait des avancées, car, des ministres ont commencé à fournir quelques documents. Le député RPG invite en même temps les départements ministériels « de suivre eux-mêmes l’exécution de leurs budgets et en faire des rapports réguliers à la fois aux ministres du Plan, du Budget, et celui de l’économie et des finances pour que ceux-ci soient très tôt saisis des réalités de leurs départements et qu’au moment de l’arbitrage, s’il y a des agissements à faire, qu’il soient faits à ce niveau des arbitrage budgétaire sous l’arbitrage du chef du gouvernement. »

Cet appel lancé dans mosaïque Guinée sera-t-il entendu, au moment même où des ministres de la République refusent de se présenter devant les députés pour livrer des informations liées au fonctionnement, aux dérapages de leur département ? Cette question est opportune tant et si bien que le manque de charisme du Parlement n’émeut aucun ministre. Tout est à l’image des menaces d’Alpha Condé.

Un mirage !

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.