Cadres de l’administration publique : sortez des bois !

Moi, je ne connais pas la Guinée, ni les cadres guinéens. C’est mon défunt frère et même les Kassory et autres qui connaissent bien les cadres intègres.  C’est la rengaine d’Alpha Condé. Une ritournelle qu’il utilise pour justifier son échec dans le choix des hommes et femmes qui gouvernent la Guinée.

Aujourd’hui, Alpha Condé totalise près de dix ans à la tête de l’Etat. Lui, il dit qu’il ne connait toujours pas les cadres valables. Ceux-ci doivent donc sortir des bois ? Eh, bien, cadres valables de tous les cieux, sortez des bois et déclarez-vous à la porte de Sékhoutouréya. Pourvu que vous ne soyez pas estampillés « opportunistes et démagogues ».

En réalité, Alpha Condé est pris dans un flagrant délit de mensonge et de manipulation. En effet, après avoir passé de longues années en France, tissé des rapports solides avec certains, lorsqu’il était opposant – il l’est d’ailleurs davantage aujourd’hui – et puis président, il devrait être capable de trouver les meilleurs. Comme ce fut le cas avec le gouvernement de large ouverture ou de large consensus de Lansana Kouyaté et de Tidiane Souaré. Ce ne sont pas des Guinéens qualifiés qui manquent à travers le monde. De Bruxelles, au Cap, en passant par Auckland, Tunis, ou sur place, en Guinée, le pays ne manque point de jeunes cadres. Alpha Condé lui-même l’a reconnu, en citant le nom d’une certaine Souadou, retrouvé in situ.

Comme quoi, le président guinéen manque d’inspiration, de savoir-faire. La Guinée est trop grande pour lui. Autant pensez déjà à une alternance en 2020 pour l’écarter. Tout bonnement. Quand tu ne connais pas, tu restes à l’écart et tu observes. Ou, tu te casses ! Les Guinéens sont fatigués des rengaines. Vraiment !

 

Jeanne Fofana, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.