Un caméraman de Gangan TV arrêté à Conakry

Un caméraman de Gangan TV a été arrêté dans la matinée de ce vendredi 5 mai par des gendarmes de l’escadron de Hamdallaye alors qu’il couvrait un conflit domanial au quartier Cameroun dans la commune de Dixinn (Conakry), a indiqué la première chaîne de télévision privée en Guinée. Aboubacar Camara a ensuite été conduit à la gendarmerie de Hamdallaye située à quelques kilomètres de là. Pour l’heure, son employeur n’a pas donné les circonstances et les causes de l’arrestation du professionnel de la presse.

Cependant, Gangan TV a tenu à dénoncer l’interpellation de son collaborateur. « [Cette arrestation] qui porte gravement atteinte à la liberté de la presse intervient un jour seulement après la célébration [de la journée internationale de la liberté de la presse] », a rappelé la rédaction, ajoutant que les responsables militaires et administratifs qu’elle a contactés « disent » être en réunion.

Dans son dernier classement annuel sur la liberté de la presse dans le monde rendu public le 3 mai 2017, Reporters sans frontières a classé la Guinée à la 101e place sur 180. Un rang qui montre que les journalistes guinéens ont encore du chemin à faire pour pouvoir exercer librement leur métier. 

La disparition mystérieuse de Chérif Diallo, reporter au groupe Hadafo Médias, en 2015 et le décès d’Elhadj Mamadou Koula Diallo, journaliste au site d’informations en ligne Guinée7.com, tué par balle devant le siège de l’Union des forces démocratiques de Guinée (UFDG) en février 2016 sont encore vivaces.

Thierno Diallo, Kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.