Campagne de reboisement 2016 : sauver les têtes de sources…

La dégradation de l’environnement est très poussée dans certaines régions de la Guinée. Aucun périmètre n’est épargné par le phénomène. C’est pourquoi, la ministre en charge de l’Environnement, évoquant la campagne de reboisement 2016 a rappelé que cette action« repose sur les sites concernant les versants des barrages hydroélectriques, les têtes des sources des principaux fleuves soudano-sahéliens prenant source en Guinée, les berges du fleuve Milo, la mare de Baro et la ceinture verte au Nord de la Guinée. »

 

Au cours du dernier conseil des ministres, Christine Sagnoa précisé que la mise en œuvre de cette campagne nécessite le recours à des financements innovants et proposé l’organisation d’une caravane de mobilisation des fonds en faveur de la campagne de reboisement. Des recommandations ont été formulées pour mieux mener la démarche.

 

Il s’agit notamment de planifier cet évènement en prenant en compte toute la dimension (feux de brousse, déboisement, produits de substitutions et autres) et de définir une méthodologie visant à impliquer et mobiliser l’ensemble de la société; la nécessité de disposer d’essences appropriées à chacune des quatre régions naturelles du pays et de se faire accompagner par des sponsors privés ou des partenaires au développement tel le FAO pour contribuer substantiellement au programme de reboisement; la nécessité de mettre l’accent sur la communication et la sensibilisation des populations à tous les niveaux pour faire du reboisement un acte civique et amener chaque citoyen à planter annuellement un arbre.

 Désormais, le reboisement est inscrit  parmi les actions prioritaires du gouvernement.

 

Jeanne Fofana, www.kababachir.com

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.