CAN 2019 : Paul Put se fixe des objectifs : « aller plus loin possible »


On connait désormais les 25 joueurs du Syli national présélectionnés pour la 32ème édition de la CAN 2019, qui se jouera du 21 juin au 19 juillet 2019 en Egypte.

En conférence de presse ce samedi à l’occasion de la publication de la liste, le Sélectionneur du Syli national s’est fixé des objectifs :

« L’objectif c’est d’aller plus loin possible. Dans le football il faut être réaliste, mais il faut toujours susciter des envies de remporter la coupe. C’est important pour un joueur de croire en l’avenir. Et si la confiance est là. Moi je crois beaucoup à nos joueurs. Il y a beaucoup de joueurs qui n’ont pas joué pour le pays. C’est maintenant qu’eux ils vont se montrer… », estime Paul Put.

A propos des critères qui ont prévalus le choix de ces joueurs convoqués, le technicien belge  estime  tout simplement qu’il n’y a pas des princes au sein de l’équipe nationale avant d’indiquer que c’est bien équilibré :

« Dans le football il y a beaucoup de critères.  Les joueurs ils ont les championnats dans les jambes, ils ont l’engagement j’ai toujours dis, il  n’y a pas de place pour les princes au sein de l’équipe nationale, il y a la discipline, il y a l’engagement. Il y a beaucoup de critères, mais c’est difficile d’expliquer, mais je pense que si tu vois  la liste et tu l’analyses, c’est une liste équilibrée.»

Pour ce qui est des réservistes, le Sélectionneur du Syli national tente d’apporter des explications : « Amadou Diawara doit passer un examen le 2 Juin pour se situer sur sa probable participation à la CAN. ». Pour le cas de Naby Keita, Paul Put précise : « Nous sommes en contact avec Liverpool et son médecin personnel. S’il n’est pas dans les 23, ça veut dire qu’il a besoin du temps de récupérer, ça veut dire qu’il va être en retard. On a aussi le cas d’Aly Keita, j’attends aussi des nouvelles de son médecin. Il y a des petits soucis, c’est pour cela que j’ai mis une liste d’attente.  », se justifie le coach du Syli national de Guinée.

Abdoul Wahab Barry, www.kababachir.com

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.