CAN U17/Fraude sur l’âge des joueurs : Une lourde sanction pèse sur la Guinée


Près de trois semaines après la fin de la CAN U17 «Tanzanie 2019», la Guinée court une lourde sanction de la Confédération Africaine de Football.

Après une enquête menée par la commission disciplinaire,  la CAF  a reconnu la Guinée coupable de falsification de documents. Conséquence : la Guinée ne jouera pas le mondial en novembre et écope de plusieurs sanctions.

Au lendemain de la qualification du Syli cadet en demi-finale de la CAN U17, la Fédération sénégalaise avait émis des réserves sur les âges de ces deux footballeurs, et avait saisi la CAF pour se plaindre.

La Commission disciplinaire de l’instance a pris du temps pour enquêter sur cette affaire, et a donné raison à la partie sénégalaise. La première mesure prise par la CAF est l’exclusion de la Guinée de la compétition, avec comme incidence l’annulation de ses «résultats et réalisations au cours de la compétition». Par conséquent, «elle est empêchée de représenter la CAF lors de la Coupe du monde U17», et c’est désormais le Sénégal qui sera le quatrième représentant de l’Afrique à cette coupe du monde.

La Guinée est lourdement sanctionnée par la CAF suite à cette affaire. Elle est «bannie» des deux prochaines éditions de la CAN U17, et les deux footballeurs, Aboubacar Conte et Tidiane Keita, sont «interdits d’exercer toute activité liée au football pour une période de deux ans». La Commission disciplinaire suspend également de deux ans la personne qui a saisi la date de naissance des joueurs dans le tournoi final de la CAN U17.

La fédération guinéenne écope également des sanctions financières, et devra s’acquitter d’une amende de 100 000 dollars US, soit environ 65 millions et demi de FCFA, pour avoir falsifié les informations communiquées à la CAF pendant la compétition. Aussi, la fédération est priée de retourner à la CAF, dans un délai de 21 jours, toutes les médailles reçues en tant que finalistes, et dans le cas contraire, elle paiera une autre amende financière de 20 000 dollars US, soit un peu plus de 13 millions FCFA.  

Un coup dur pour la Guinée qui promet de faire recours auprès de l’instance dirigeante du football Africain.

Avec africafootunited.com


Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.